les amants bravent l’horizon
ou passent sous la ligne
sous la limite de la raison
arrachant leur écorce blanche
à perte de vue, tête bêche

le monde bégaye
à la lecture de leurs courbes nues

ah ! ce que c’est que d’être ensemble !
les lèvres dans les lèvres
ils ont désiré les échos
ils ont aimé les friches

maintenant c’est fini, la vie
une fois passée à travers eux
emporte ce qui leur appartenait