Nos pas ensablés sont derrière ton horizon
Nous passons comme le moment
Assise sur la grève tu chamanises au devant des vagues

À force de tambour
Tu écoutes les spectres du ressac
Presque le silence

De ton appel au large
La mémoire remonte abyssale
De l’eau au ciel résonne les peaux

Nous restons là, contredit
Ton chant est un murmure qui se détache de l’écume

Tout ce qui s’en vient
Les susurrements de la brise de mer
Tout ce qui part au delà

Et nous aussi nous reviendrons sur nos pas
Respirant à peine mais
Soufflant le ciel hors de nous