indé-punk-cyber

Télescopage, (ré)utilisation et parallèles entre les termes indépendant, punk rock et cyber… Qu’on les appliquent à la musique, à l’internet ou à la SF et il en sort de grandes choses !

Une nouvelle déclaration d’indépendance du cyberespace, par O. Ertszcheid, en référence et en hommage à celle de John Perry Barlow :

«  Nos identités sur les internets ont fini par retrouver la pesanteur des corps, mais vous les avez lestés de tant de kilos inutiles de recommandations, de tant de kilos superflus de suggestions, de tant et tant de tonnes de prescriptions, que tout cela finit par former une contrainte physique et limiter la part de notre libre arbitre. Nous croyons que c’est de l’éthique, de la défense éclairée de l’intérêt propre et de l’intérêt commun, que notre ordre émergera. »

« Nous étions des citoyens endormis, vous avez fait de nous des utilisateurs passifs, nous sommes en train de nous réveiller et nous préparons notre exil. »

À lire intégralement ici : //www.liberation.fr/debats/2018/02/09/…

« Is it really possible to remake the internet in a way that’s egalitarian, decentralised and free of snooping​? »

« …if we want a more diverse, open, decentralised internet, developers are going to have to wave goodbye to the idea of huge platforms that will supposedly make them rich. »

Quelques alternatives et du DIY, en route vers l’indienet ?

L’article est à lire ici : The punk rock internet – how DIY ​​rebels ​are working to ​replace the tech giants //www.theguardian.com/technology/2018/feb/01/…

10h45

– Les ours naissent en février, vous saviez ?

– Ah… non, mais ça explique des trucs…

Citation Fellini

Siamo soffocati dalle parole, dalle immagini, dai suoni che non hanno ragione di vita, che vengono dal vuoto e vanno verso il vuoto. A un artista, veramente degno di questo nome, non bisognerebbe chiedere che quest’atto di lealtà: educarsi al silenzio.

Fellini, 8½ 

MICRO FICTION 19

Take me down to the paradise city
Where the girls are green and the grass is stinky
Take me hooome, yeah yeah !

– Puns & Roses « Appetite for Construction » circa 2087

Affordance

Partage de lien : le blog d’Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l’information, on peut y lire ses réflexions et analyses sur les internets, les internautes, leurs interférences, et à son tour réfléchir et analyser. Ses articles sont très clairs et très documentés, avec beaucoup de liens vers d’autres sources ou articles… attention risque de noyade hypertextuelle.
//affordance.typepad.com/

20h33

– Je suis contente de mon tiroir.