– J’ai fait un drôle de rêve. Il y avait de nombreuses petites araignées à la base de ton crâne. Tu étais allongé sur le lit, tu me tournais le dos, et je les observais. Elles se tenaient à la limite de la pousse de tes cheveux, sous l’occiput. Dès qu’elles bougeaient, pour filer ou se cacher dans un repli de peau, je les écrasais.