– Quand on aime on ne compte pas.

– Ah ouais ? Et si on aime les maths ?